You are here

Communiqué de presse sur la violence policière à motivation raciste contre un Africain dans le Brandebourg par la Communauté africaine/noire (ABC) en Allemagne

En | De | Frz
Communiqué de presse sur la violence policière à motivation raciste contre un Africain dans le Brandebourg par la Communauté africaine/noire (ABC) en Allemagne

English: Press release on racist-motivated police violence against an African in Brandenburg by African/Black Community (ABC) in Germany
http://thevoiceforum.org/node/4689

Deutsch: Pressemitteilung der African/Black Community (ABC) en Allemagne
Über die rassistisch motivierte Polizeigewalt gegen einen Afrikaner in Brandenburg:
http://thevoiceforum.org/node/4687

Berlin, le 11.11.2019

Communiqué de presse de la Communauté Afrique/Noire (ABC) en Allemagne

A propos de la violence policière à motivation raciste contre un Africain dans le Brandebourg :

Le 04.11.2019, M. Lazare M. s'est présenté au guichet de paiement de l'office social (district Märkisch-Oderland) pour obtenir ses prestations selon la loi sur les demandeurs d'asile. Le greffier a arbitrairement réduit ses prestations en faisant des déclarations douteuses. Il a demandé à la greffière de revoir sa décision et était disposé à trouver un compromis. Le greffier a alors appelé la police pour faire sortir M. Lazare M. de la pièce ou de l'immeuble. La police est venue, a écouté la plainte du responsable et a demandé à M. Lazare M. de quitter la pièce.

C'est la même procédure à chaque fois : La police vient, écoute la plainte du responsable et fait sortir les Noirs sans écouter leur version. Cela ne s'est produit qu'en bas, dans la zone d'entrée, mais cela n'a finalement jamais conduit à une plainte contre le greffier raciste, M. Lazare M., a rapporté par la suite.

Cette fois-ci, il ne voulait pas participer à ce harcèlement raciste. Il a dit plusieurs fois aux fonctionnaires* qu'il voulait seulement être entendu avant de quitter la salle. Il avait passé son bras à travers l'ouverture de passage du verre de sécurité et l'avait maintenu de l'autre côté de la caisse. M. Lazare M. a tenté d'expliquer la situation de son point de vue. Les policiers* ont strictement refusé d'entendre le point de vue de M. Lazare M. et l'ont exhorté à signer des documents, ce qu'il a refusé.

Un policier a commencé à compter jusqu'à trois, puis a sorti la voiture et a frappé M. Lazare M. avec un effort physique complet, qui a continué à tenir sa main gauche de l'autre côté du comptoir. Il a ensuite été battu à plusieurs reprises par plusieurs officiers et jeté à terre. Le commis a "aidé" la police à submerger M. Lazare M. en le poignardant avec un stylo à bille de l'autre côté de sa main gauche. Il est tombé au sol et a perdu connaissance. Lorsqu'il se réveilla de nouveau, les femmes de la police* se tenaient au-dessus de lui, les pieds sur son corps.

Il a été transporté à l'hôpital et seul un échantillon de sang a été prélevé pour vérifier s'il y avait abus de drogues ou d'alcool. Encore une fois, cela s'est fait sans son consentement. Ses nombreuses blessures n'ont pas fait l'objet d'un examen médical.

La police de Brandenburger a publié un communiqué de presse dans lequel de fausses déclarations ont été faites au public. Le seul fait est qu'il n'était ni sous l'influence de drogues ni sous l'influence de l'alcool.

Le lendemain, M. Lazare M. a dû être hospitalisé de nouveau à l'hôpital (Charité) en urgence parce qu'il a été retrouvé inconscient à la gare.

Pour les membres de la communauté africaine / noire, cet incident rappelle l'affaire Oury Jalloh, qui a été assassinée par la police de Dessau*.

Selon le rapport de la commission d'enquête nommée par l'initiative Oury Jalloh, il a d'abord été gravement abusé par la police, puis brûlé sous garde à vue dans sa cellule.

Les policiers auraient agi différemment s'il s'agissait d'un Allemand blanc ?

Pour nous, une chose est claire : il s'agit d'une pratique raciste de l'office de protection sociale et d'instruments racistes du pouvoir d'État tels que la police (violence).

Nous, membres de la Communauté Afrique/Noire (ABC), demandons la création d'une commission indépendante pour enquêter sur cet incident.

Nous appelons tous les membres de la Communauté Afrique/Noire (ABC) à prendre conscience de l'augmentation de la violence policière raciste contre les Africains et à les alerter, et nous sommes très préoccupés par cette augmentation.
Nous exhortons les membres de nos communautés à nous signaler de tels incidents dès que possible.

Nous appelons le gouvernement fédéral et les gouvernements des États à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les membres de la Communauté Afrique/Noire (ABC) de la violence policière et à lutter efficacement contre le racisme dont sont victimes les personnes d'origine africaine/noires dans les institutions allemandes dans le cadre de la décennie internationale des personnes d'origine africaine.

Contact : Siga Mbaraga, Tél : 01577 / 9343935

Pour plus d'informations :

https://www.facebook.com/peace.int.org/videos/581444555730083/ ou

https://www.deepl.com/en/translator#fr/en